Morte

La tribune le progres – Installation – Saint-Etienne

Publicités

Tous à Paris !

Collectif de gauche – collage – Saint Etienne

C’est une fois de plus dans un silence médiatique assourdissant que se prépare la manifestation contre l’austérité et contre le traité européen prochainement ratifié par notre roi hollande fraîchement élu.

Rassemblement pourtant prévu à Paris le 30 septembre où de nombreux bus en provenance de la France entière se rejoindront à 13h30 place de la Nation. Plusieurs bus en partance de Saint Etienne ont d’ailleurs été mis à disposition.

C’est donc dans la plus pur tradition des médias de masse que l’omertà sur le sujet se conjuguera avec la stratégie de diversion journalistique habituelle. Les intempéries climatiques ferons certainement la une des journaux au détriment de la nécessité d’organisé un débat national ainsi qu’un référendum sur une question aussi cruciale que nos futurs choix budgétaires en matière d’économie européenne.

G.M.

Prenez le pouvoir !

Front de Gauche – collage – Saint Etienne

C’est par milliers que les stéphanois furent ce matin victimes de la terrible propagande gaucho-révolutionnaire en empruntant le tunnel du rond-point situé sur les hauteurs de fauriel. Les « rouges », rassemblés sous l’infect bannière du Front de Gauche, obnubilés par leur obsession de révolte qu’ils estimeraient odieusement légitime, sont venu souiller une fois de plus les murs de notre cité naguère si calme et tranquille.

Leur puéril slogan incitant le peuple à prendre un pouvoir sois-disant confisqué par quelques riches philanthropes soucieux du bien être des prolétaires du monde entier, démontre encore une fois la haine et l’ignoble populisme de cette gauche tragiquement démagogique.

Il n’aura même pas fallu l’oeil averti des brigades environnementales si prompt à traquer et dénoncer fièrement les dangereux colleurs d’affiches, ni même l’intervention des courageux policiers municipaux ou encore des chaleureuses brigades anti-criminalité réputées pour leur talents diplomatiques et leur goût certain pour la littérature et autre ouvrages philosophiques. Non, ce fut bénévolement et naturellement que la valeureuse communauté de tagueurs appelée « dmk » endossa le rôle téméraire de gardien de l’ordre public.

C’est dans la nuit suivante que nos géniaux et au combien subversif militants de la dmk décidèrent d’enlever l’horrible slogan extrémiste cachant leur magnifique et si utile chef d’œuvre ornant depuis plus de 10 ans un mur aujourd’hui réaproprié.

C’est dans le local de l’organisation terroriste du Front de Gauche que le représentant et porte parole officiel de la dmk aura su vaillamment résisté à la terrible tentation de se laisser convaincre par les stalino-rouges décérébrés osant prétendre qu’il serais opportun de ne pas liquider l’abominable slogan avant les échéances électorale.

Nous remercierons plus que jamais les audacieux guerriers urbains de la dmk pour avoir lutter contre la menace bolchévique et pour avoir contribuer au maintien de l’ordre dans notre si belle ville stéphanoise malgré les horribles accusations d’aliénation, de servilité au pouvoir en place, d’idiotie utile contribuant à la soumission ambiante ou encore d’autres sinistres théories ne pouvant émanées que des bas fonds d’un milieu marxo-trotsko-chavezo-socialo-léniniste en quête de violence et de haine.

Le dmk démontre aujourd’hui avec bravoure l’envergure de son combat idéologique et resteras pour longtemps un exemple de citoyenneté pour l’ensemble de la communauté des tagueurs stéphanois.

G.M.