Fernando Costa

Exposition Fernando Costa – Sculpture métal – Sarlat

Publicités

Macay, Sacre et Exposition

C’est après avoir retourner la ville de Saint-Etienne durant 3 mois à coups de psychédéliques collages multicolores aux motifs vintages néo-hippies disproportionnés délirant et oisifs que Macay, native du Chili et accroc aux cutters et paires de ciseaux, aura présenté son expo à la Serre, l’ancienne école des beaux arts.

L’introduction du vernissage fut illustrée par le discours d’un élu de la mairie qui prit soin de fustiger les horreurs graphiques jonchant les murs de Saint-Etienne tout en vantant les mérites des agents de nettoyage ayant eu, selon lui, la perspicacité et l’intelligence nécessaire pour ne point faire disparaitre sous les jets de leur salutaires karchers, les collages d’Ella & Pitr et Macay.

Cet élu nous exposa alors sa théorie sur le sujet: la qualité d’une oeuvre urbaine stéphanoise dépendrait donc du discernement artistique des agents de nettoyage. Amen. Le sacre d’Ella & Pitr  fut prononcé.

Une fois la cérémonie terminé, l’annonce de l’événement mensuel du MUR stéphanois de 8 m x 3 m inauguré par Macay rue du frère maras fut proclamé. Cet espace d’expression artistique seras t’il réservé aux artistes évangélisés par la sainte mairie de Saint-Etienne ? D’horribles créations illégales et délétères orneront t’elles sans autorisations préalables cette noble façade ?

Le suspens est insoutenable.

G.M.

macay 6

p

macay 11

macay 4

macay 5

macay 1

macay 2

Macay – Collage – Saint-Etienne

Outline

En ce moment même, la ville de Montpellier et la galerie Montana présente une exposition collective d’artistes de la « scène graffiti/street-art aux talents confirmés et reconnus »! Oufff rien que ça!.Je me suis donc rendu sur les lieux du crime, enfin crime toléré, puisque que l’on parle bien ici d’un graffiti encadré et conventionnel. Entre artistes contemporains,loin des terrains vagues et autres rames de métro, et artistes locaux, moins connus mais non moins talentueux, tentons une petite autopsie artistique.

Sur les deux lieux d’exposition, nous retrouvons les mêmes artistes, dans une mise en scène très académique de leurs oeuvres. Première déception. Je m’attendais à une avalanche d’ingéniosité pour contourner les codes rigides de la galerie mais il n’en fut rien, tout est millimétré et aligné! Côté support, peu de surprises non plus, la toile est de mise. Reste le contenu. Pour certains, le passage étroit entre rue et galerie n’est que l’occasion d’une projection de leur pratique urbaine sur un support légal. Deuxième déception donc. Cependant, pour d’autres, nous pouvons sentir une réelle implication dans leurs conversions artistiques. Sans avoir à se justifier visuellement de leur appartenance à l’univers urbain, leurs arts semblent décomplexés et prêts à apporter un renouveau à l’art contemporain. La qualité picturale est au rendez-vous, les couleurs des aérosols et autres marqueurs séduisent facilement nos pupilles, ce qui du coup comble un peu les déceptions évoquées plus haut. Je vous laisserai admirer les photos.

En attendant, pour finir, je ne parlerai pas du prix des oeuvres, ni de ceux qui les achètent, et encore moins de ceux qui les vendent. Non pour finir, ce qui est souvent le plus dur,  je laisserai mûrir ma réflexion sur la différence qu’il existe pour les institutions, entre un bon graffeur et un mauvais graffeur..

J.M

outline1

outline4

outline5

Alëxone – Technique mixtes

outline3

Nasty – Aérosol

outline2

Fode – Techniques mixtes

Exposition « Vive Le Béton »

Exposition de « Vive Le Béton »  à la galerie Cuba Libre à Saint-Etienne du 07 au 15 Juin 2012.

Vernissage le 07 Juin à partir de 18h30.

Cette exposition, véritable rétrospective du travail d’OP et ZIRE, sera pour vous l’occasion de découvrir toiles, photos, vidéos  ainsi que des installations abouties où l’on entend clairement le souffle de la rue.