Le M.U.R. – Entretien

L’association Le M.U.R. (Modulable Urbain Réactif) au coin de la rue Oberkampf et de la rue Saint Maur à Paris oeuvre depuis maintenant près de dix ans dans la promotion de l’art contemporain et plus particulièrement de l’art urbain. Un espace de la taille de deux panneaux publicitaires (soit 8x3m) est mis à disposition de plasticiens. Chaque mois, les habitants du 11ème arrondissement parisien peuvent découvrir l’univers d’un artiste choisi par l’association.

Le concept qui s’exporte depuis dans plusieurs ville de France arrive à Saint-Etienne…

382543_587598197927089_1627442301_n

C’est en bas de la rue du Frère Maras, autrement rebaptisé la rue des Gâteaux que sa se passe ! Entretien :

_Salut Le M.U.R. !

 » Salut Mémoire en Béton « 

_Pourquoi ce projet ?

 » C’est très jouissif de pouvoir proposer autre chose que de la pub dans des surfaces initialement prévues à cet effet. »

_La mise en place du projet a nécessité l’installation des deux panneaux publicitaires, et a certainement besoin d’un fond de caisse pour fonctionner. Comment est financé le projet ? A-t-il une durée de vie limitée ?

 » Ce projet est pour l’instant financé par notre propre association, en espérant toucher une subvention de la ville pour assurer les tranches de saucisson et fromage offert les jours de vernissage ainsi que l’achat symbolique de l’oeuvre à l’artiste.

Ce projet n’a pas de durée de vie limitée. »

_Nous souhaitons participer au M.U.R., comment faire ? Comment choisissez vous les artistes ? Avez-vous prévu de programmer des artistes locaux sur le M.U.R ?

 » Pour participer au M.U.R, il faut se faire connaître auprès de l’association le M.U.R (lemurstetienne@live.fr), il y a donc un mélange d’artistes invités (donc choisis) par l’association et d’intervenants volontaires. Et l’idéal serait de mélanger artistes locaux et artistes d’ailleurs sur le M.U.R. Pour l’instant il y a eu une artiste chilienne qui est intervenue en juillet, un artiste parisien qui vient d’intervenir la semaine dernière et il va y avoir un couple d’artiste de la haute loire qui va intervenir le 4 octobre prochain et enfin un artiste stéphanois interviendra le 1er novembre, puis de nouveau un stéphanois en décembre, puis un tchèque en janvier, un stéphanois en février, encore un stéphanois en mars, un lyonnais en avril, un stéphanois en mai et enfin une française travaillant à Vienne en Autriche pour clôturer cette année scolaire… »

_Une envie d’appropriation du projet par les Stéphanois eux-mêmes, que vous avez fièrement relayé sur votre blog, se fait sentir ! Les espaces de libres expressions sont quasiment inexistants dans nos rues. Pourrait-on imaginer une période entre deux artistes invités qui permettrait a chacun de s’approprier le MUR ?

 » les 2/3 des invités cette années sont stéphanois! le M.U.R n’est pas exactement un support d’expression libre justement c’est une surface encadrée qui appelle autre chose que de « l’expression libre » telle qu’on l’entend dans ta question, pour cela il reste tous les murs de Saint-Etienne, bel et bien existants et plutôt très nombreux non?à chacun de prendre ce risque …

C’est une chaîne d’artiste ou chaque artiste recouvrira le précédent.

Effectivement les Mongol’z ont tracé une bite géante car le support était exceptionnellement vide pendant deux semaines à la fin du mois d’août et que peu de graffeurs peuvent résister à l’appelle des surfaces vierges mais désormais (malheureusement) le M.U.R ne sera plus jamais vierge puisque les artistes vont se succéder les uns sur les autres. »

_Moins drôle, le projet de démolition du parking des Ursules (mitoyen avec le MUR) qui va laisser place à un énième centre commercial ! Chapeauter par l’EPASE qui sous couvert de rénovation urbaine, souhaite rendre notre ville commercialement attractive. Ce lieu pour votre projet a-t-il été choisi en connaissance de cause ? Selon vous, n’y a-t-il pas mieux à faire que d’accueillir de « nouvelles enseignes d’envergure nationale » aux pieds de nos crassiers ? une idée ?

 » Le projet des Ursules, ça appartient au futur et il est écrit blanc sur noir dans notre cuisine la devise suivante « au jour le jour pour toujours » donc Ursules ou pas Ursules, on s’en occupera le jours où il faudra déplacer le M.U.R , mais en tout cas il ne succombera pas aux tractopelles, on lui cherchera une autre place c’est sûre!
On trouvait cette place idéal pour le M.U.R puis on nous a dit le risque que notre projet encourait à être là car peu pérenne à cause de ce grand projet étrange qui effraye tout le quartier mais qui vivra verra. Il y a certainement mieux à faire que des centres commercial quand plus personne n’a de sous et dailleurs c’est ce qu’on fait! un grand parc avec de l’eau qui coule comme au bon vieux temps, ça nous plairait mieux évidement. »


_une photo de la fin ?

mursainte

Encore merci à l’association de nous avoir accordé un peu de temps pour cet entretien. Longue vie aux murs 😉

J.M.

+ d’infos : Site web / Facebook

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s